UATCI

CIE : METTRE DES GENS EN PRISON, N’ARRÊTERA PAS LA FRAUDE

LEUR SOCIÉTÉ

La Compagnie Ivoirienne d’Electricité (CIE) a mené deux actions de démantèlement de réseaux électriques parallèles et l’arrestation de leurs animateurs, une à Adjamé Liberté et dernièrement aux 2 Plateaux à Adjamé Village. Aidés des forces de l’ordre, ils ont arrêté en tout 29 prétendus fraudeurs. Selon la CIE, elle perdrait 975 millions de francs par an rien qu’aux Deux plateaux à cause des réseaux parallèles.

La CIE entend étendre ces actions dans toutes les directions régionales. Elle pourra peut-être pendant quelques temps mettre à mal les réseaux de distribution parallèles mais ne pourra mettre fin à la fraude. C’est comme l’État qui chasse aux coins des rues les vendeurs ambulants ou détruisent les quartiers précaires sans résoudre le problème de la pauvreté. Peu de temps après, les vendeurs sont là et les quartiers rasés sont souvent réoccupés.

Quand on vit dans un endroit où on peine à payer son loyer, avec les prix exorbitants faits par la CIE, heureusement encore, que les petites gens arrivent à se débrouiller à avoir le courant chez eux grâce aux réseaux parallèles. Si la CIE et le gouvernement veulent arrêter la fraude, ils n’ont qu’à créer des emplois, construire des logements décents avec toutes les commodités et surtout au niveau des bourses des pauvres.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2015 RSSNuméro 215 du 17 Octobre 2015   ?