UATCI

PÉRIODE D’ÉLECTION, PÉRIODE DE PEUR DANS LA POPULATION PAUVRE

LEUR SOCIÉTÉ

C’est actuellement la période de l’élection présidentielle. Si les différents candidats sont en pleine campagne, le même engouement ne se sent pas parmi les populations. La CEI est même obligée de faire une campagne médiatique pour inciter les personnes à aller retirer leur carte d’électeur.

Cette année, il est vrai que l’enjeu semble moindre entre les différents clans en compétition, car Ouattara est sûr de l’emporter dès le 1er tour. Mais malgré cela, c’est la psychose au sein de la population. Cela se comprend bien, quand on sait quelle fut la suite des élections présidentielles précédentes avec son corolaire que fut la crise post-électorale et de morts dans les masses populaires.

Ainsi certains parents font pression sur leurs enfants pour que ces derniers rentrent au village ou du moins s’éloignent d’Abidjan le temps que l’issue des élections se précise.

Ces populations ont raison de se désintéresser de ces joutes électorales. Les différents protagonistes sont tous au service des riches. Leur seul fonds de commerce, c’est l’ethnisme, sur lequel ils s’opposent. Ils se servent ensuite des corps des populations victimes des barbaries ethnistes pour accéder au pouvoir ou à d’autres postes à la mangeoire.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2015 RSSNuméro 215 du 17 Octobre 2015   ?