UATCI

LE GOUVERNEMENT SE COMPORTE COMME UN VULGAIRE EMPLOYEUR

LE QUOTIDIEN DES TRAVAILLEURS

L’ex Pharmacie de la santé publique (PSP), présente dans les principales structures de santé à travers le pays, a été privatisée depuis plusieurs mois. De nombreux travailleurs, dont beaucoup avaient plusieurs années de service, ont été mis à la porte sans toucher la moindre indemnité.

Ces travailleurs se sont organisés au sein d’un collectif pour ne pas être les laissés-pour- compte de la politique du gouvernement. Celui-ci veut absolument satisfaire, par tous les moyens, les appétits voraces des nouveaux propriétaires.

Aujourd’hui, ces travailleurs craignent que la liquidation des actifs de l’ex-Psp ne prenne fin au 31 décembre 2015 et qu’ils n’aient ensuite plus aucun recours. Ils exigent donc le paiement de leurs droits de licenciement. En tout cas, s’ils ne se font pas entendre comme il se doit, ce n’est pas le gouvernement qui fera quelque chose pour eux, trop occupé qu’il est à aider les riches à s’enrichir.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2015 RSSNuméro 217 du 19 Décembre 2015   ?