UATCI

SMO : UNE SOCIÉTÉ SEMBLABLE À D’AUTRES

LE QUOTIDIEN DES TRAVAILLEURS

La SMO est l’une des grosses sociétés de gardiennage de la place. Elle compte des milliers de salariés. Dans cette entreprise, la grande majorité des salariés sont sous contrat de 6 mois ou un an, renouvelable. Parmi ceux-ci, la plupart ne sont pas déclarés à la CNPS et souvent, c’est au moment de la retraite qu’ils le découvrent. Pourtant, ils ont fait souvent plus de 20 ans dans cette entreprise.

Le cas de cette entreprise n’est pas isolé. Pour ne parler que de ce secteur, plus de la moitié des effectifs n’a aucune couverture sociale pour un métier qui est pourtant à risque. Dans d’autres entreprises, les patrons privilégient les contrats précaires, le travail journalier. Parfois l’entreprise par des artifices crée de faux tâcherons qui reprennent à leur compte les travailleurs avec des salaires beaucoup plus bas et des droits pratiquement inexistants. Et souvent il y a tellement d’intermédiaires que le travailleur ne sait même plus pour qui il travaille. D’ailleurs, les patrons font de plus en plus signer aux travailleurs des CDI à « terme imprécis » ! Il ne s’agit rien d’autre qu’un contrat de dupe où ces travailleurs sont alors corvéables à merci sans même avoir la garantie d’un salaire minimum !

Les patrons usent et abusent de cette situation parce qu’il n’y a pas de lutte conséquente des salariés de ce secteur. Mais le vase est plein et il peut déborder !


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2016 RSSNuméro 220 du 19 Mars 2016   ?