UATCI

QUAND IBK SE LANCE DES FLEURS . . .

MALI

Après trois années d’absence totale de représentant de l’administration malienne à Kidal, le gouvernement malien a célébré en grande pompe l’arrivée de son gouverneur dans cette ville sous contrôle de la rébellion touareg.

IBK a présenté cet événement comme sa victoire mais il a oublié de dire que sans la protection de l’armée française de l’opération Barkhane, son gouverneur n’aurait pas pu mettre le pied dans Kidal. L’armée malienne est en effet incapable de faire face aux mouvements armés de la rébellion touareg dans le Nord du pays.

Les villes et les localités du Centre sont aussi devenues des lieux où les habitants vivent sous la menace permanente des groupes armés islamistes qui veulent imposer par la violence leurs lois moyenâgeuses. Ils sèment la terreur et n’hésitent pas à incendier les écoles publiques et menacer de mort les enseignants s’ils s’obstinent à enseigner des matières autres que le Coran.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2017 RSSNuméro 438 du 23 Octobre 2017   ?