UATCI

DÉGUERPISSEMENTS À ADJAMÉ : UNE ATTAQUE CONTRE LES PAUVRES

LEUR SOCIÉTÉ

Pendant ce mois de novembre, une série de déguerpissements a été lancée dans la commune d’Adjamé. Le 1er novembre, ce sont les habitants du quartier précaire à Adjamé-Macaci qui ont été chassés de leurs domiciles. Pour cette opération, les autorités ont mobilisé les forces de l’ordre, des bulldozers, des camions. Les habitations ont été rasées, laissant de nombreuses familles sans toit.

Le 6 de ce même mois, près de l’école primaire Habitat, des magasins de petits commerçants ont été détruits. Les forces de répression ont usé de gaz lacrymogène pour disperser les commerçants qui tentaient de s’opposer à l’opération.

Le 13 novembre, sur la voie express Abobo-Adjamé, les petits commerçants ont été chassés des abords de la voie.

Ces endroits ainsi dégagés seront sans doute mis à la disposition de grands opérateurs immobiliers. En ce qui concerne l’espace proche de l’école primaire Habitat, le bruit court déjà qu’un supermarché y sera construit.

La multiplication des petits commerces de rue s’explique par la misère grandissante et le chômage chronique. Ce sont ces causes profondes qu’il faut éradiquer mais il ne faut pas compter sur les autorités qui se moquent éperdument de la situation des pauvres.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2017 RSSN°238 du 19 novembre 2017   ?