UATCI

« JOURNÉE NATIONALE DE LA PAIX » : RIEN QUE DES MOTS !

LEUR SOCIÉTÉ

Cette énième « journée de la paix » a vu des festivités un peu partout en Côte d’Ivoire, organisées par les autorités sur le thème de « paix et sécurité ».

Parler de « sécurité » est un bien grand mot. Des conflits fonciers déchirent toujours les communautés à l’ouest du pays. Chaque jour, dans les quartiers d’Abobo ou de Yopougon, sortir tôt ou rentrer tard est très risqué. On ne sait pas quand on peut se retrouver face à des « microbes » ou à des policiers prêts à vous racketter.

Quant à la « paix », c’est un vain mot. Les riches mènent la guerre permanente contre les travailleurs. Les salaires sont dérisoires avec des contrats de travail de plus en plus précaires. Les familles ouvrières pâtissent de cette précarité. Les tarifs des produits de première nécessité prennent l’ascenseur, alors que les salaires ne suivent pas. Les démantèlements des habitats et des étals appelés « déguerpissements » se font sans se préoccuper du recasement de ceux qui n’ont que leur activité pour vivre.

Alors, il n’y a pas de « paix » pour les travailleurs et les populations pauvres ! Ce n’est que de la tromperie !


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2017 RSSN°238 du 19 novembre 2017   ?