UATCI

SI DES PETITES FILLES SONT AGRESSÉES, C’EST DE LEUR FAUTE. QUELLE IDIOTIE !

LEUR SOCIÉTÉ

Dans le cadre de la commémoration de la journée de « l’enfant africain », une ONG a organisé une conférence publique sur le thème « quelles stratégies pour lutter efficacement contre les violences sexuelles sur les petites filles ».

Pour faire face aux cas de viols en recrudescence, il est conseillé aux filles de « demeurer vigilantes et de ne se prévaloir d’aucune attitude et d’aucun comportement qui pourrait aiguiser la concupiscence des hommes ».

Comme si c’était le comportement des filles qui aiguisaient les appétits de ces prédateurs violeurs. Dans des pays, où des femmes se voilent sous prétexte de ne pas tenter les hommes, il y a des viols.

Ce n’est pas tant la prétendue provocation des femmes, mais c’est plutôt la place indigne que la société leur assigne qui est la cause profonde des agressions qu’elles subissent.

Lutter contre les violences sexuelles, c’est éduquer la société sur le droit des femmes à disposer librement de leur corps. Les femmes doivent se battre partout dans le monde pour cela.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2018 RSSNuméro 245 du 07 juillet 2018   ?