UATCI

NOUVELLE POLICE SANITAIRE : NOUVELLE TROUVAILLE POUR RACKETTER ?

LEUR SOCIÉTÉ

Le ministère de la Santé vient de procéder au lancement d’une police sanitaire pour soi-disant lutter contre les cliniques clandestines. Dans le grand Abidjan, 70 % des officines de santé privées, soit sept cliniques sur dix, ne seraient pas déclarées et exerceraient donc dans la clandestinité.

Quelqu’un au ministère de la Santé a senti qu’il pouvait être très lucratif de lancer la traque aux cliniques privées. Dans un premier temps pour montrer qu’elle fait son boulot, cette nouvelle police va mener quelques actions d’éclat. Après, ce sera la routine. Les clandestins devront verser un droit pour continuer d’exercer. Peu importe si ces structures ne respectent aucunes normes d’établissement de santé, comme c’est déjà le cas aujourd’hui.

Il ne faut pas aussi oublier que la CMU (Couverture Maladie Universelle) devrait entrer dans sa phase active. Comme les populations sont réticentes à s’enrôler, la nouvelle police pourrait aussi servir à forcer les gens à aller dans les structures agréer par la CMU.

C’est dire qu’il y a bien des gens qui réfléchissent la haut, mais certainement pas dans l’intérêt des populations.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire Numéro de l’année 2019 RSSNuméro 250 du 07 Janvier 2019   ?