UATCI

À KAYES, LES PARENTS D’ÉLÈVES SE MOBILISENT POUR QUE L’ANNÉE SCOLAIRE NE SOIT PAS GACHÉE

MALI

Excédés par la paralysie des écoles publiques suite à plusieurs grèves successives des enseignants, des parents d’élèves de la ville de Kayes ont organisé, le 23 janvier dernier, une marche pour demander aux autorités politiques de trouver une solution afin que cette grève ne pénalise pas la scolarité de leurs enfants.

L’année scolaire en cours risque en effet d’être perdue si le gouvernement, au lieu de prendre en compte les justes revendications des enseignants qui demandent une revalorisation de leurs salaires et une amélioration de leurs conditions de travail, se contente de formuler de vagues promesses qui ne sont jamais tenues

La tactique du gouvernement c’est de laisser pourrir cette situation en pensant que les élèves et leurs parents finiront par se lever contre les enseignants grévistes. C’est un piège dans lequel il faut éviter de tomber car les intérêts des élèves et des enseignants ne sont pas opposés, bien au contraire. Les enseignants ne sont pas des robots mais des humains qui ont besoin d’un minimum de respect et de considération pour pratiquer leur métier dans de meilleures conditions. Ensemble, enseignants, élèves et parents, ils auront plus de force pour contraindre le gouvernement à répondre à leurs exigences.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméro de l’année 2019 RSSNuméro 452 du 3 Février 2019   ?