UATCI

DÉGUÉGUPISSEMENT À YOPOUGON ANDOKOI MÉPRIS TOTAL DES AUTORITÉS VIS-À-VIS DES PAUVRES

Le mercredi 10 Avril dernier, le sous quartier « Bénie et Paix » a été rasé et les habitants jetés à la rue comme du bétail. C’est avec un déploiement impressionnant de forces de l’ordre composées du CCDO, CRS, BAE, gendarmerie, que des bulldozers sont entrés en action, réduisant à l’état de gravats les habitations de ce quartier. Le spectacle était désolant. Les habitants pris de court, n’ont pu sauver que l’essentiel. Ceux qui étaient absents ou au travail ont eu leur affaires broyées sous les chenilles des bulldozers. Tous étaient sous le choc et n’en croyaient pas leurs yeux car la surprise était totale. Ils n’avaient reçu la mise en demeure que trois jours seulement avant que les bulldozers n’entrent en action. Des responsables du quartier avaient même engagé des démarches auprès de la mairie et étaient en attente d’un règlement. Impuissants, et ne sachant où aller, certains habitants étaient en pleur.

Ce n’est pas la première fois que le gouvernement s’en prend ainsi aux habitations des pauvres. Interrogée sur le sujet, la ministre de la Salubrité publique affirmait sans honte, que ces destructions de quartier pauvre, c’est pour « sauver des vies » avec la saison des pluies qui arrive. Sa manière à elle de sauver des vies c’est de jeter des familles entières à la rue sans se soucier de la suite.

Pour mettre fin au problème des quartiers à risque, l’État doit construire des logements vraiment sociaux dans but de loger décemment les populations à faible revenu. Ce ne sont ni les moyens, ni les bras valides qui manquent dans ce pays mais la seule chose que l’État sait faire c’est de jeter les pauvres à la rue.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2019 RSSN°254 du 27 avril 2019   ?