UATCI

ATTECOUBÉ : LES POPULATIONS SE RÉVOLTENT CONTRE L’INSECURITÉ

LEUR SOCIÉTÉ

Le 20 mai dernier, des habitants d’Attécoubé, un quartier populaire de la ville d’Abidjan, ont fait une marche pour protester contre la recrudescence des attaques des « microbes ». Rassemblés devant la Mairie, brandissant des pancartes, hommes, femmes et jeunes ont battu le pavé pour exprimer leur mécontentement. À peine la manifestation avait-elle commencé que la police a été envoyée pour disperser les manifestants. Ces derniers ont fait usage de matraques et de gaz lacrymogène. Il y a eu plusieurs blessés.

Depuis des années, ce quartier est en proie à l’insécurité grandissante. Les travailleurs allant au boulot tôt le matin ou rentrant tard le soir sont la cible de ces délinquants. Avec le ramadan, ceux qui vont à la prière à l’aube ne sont pas épargnés. Il ne se passe pas de jour sans son lot d’agressions. Il y a des blessés et souvent des morts. Parfois, il y a des bagarres entre bandes rivales ; les populations sont obligées de se terrer chez elles en attendant que les choses se calment.

Face à tout ça, on voit rarement les forces de l’ordre intervenir. Par contre, lorsque les populations victimes de cette insécurité osent lever le petit doigt pour protester, les corps habillés sont promptes à mater ceux qui ne demandent qu’un peu plus de sécurité. Nombreux sont ceux qui se sentent abandonnés par l’État.

Et dire que le gouvernement annonçait récemment que la Cote d’Ivoire a atteint un niveau de sécurité équivalent à celui de la Suisse. C’est à croire que c’était pour faire rire !


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2019 RSSN°255 du 03 juin 2019   ?