UATCI

À LA SOUPE !

CÔTE D’IVOIRE

À l’approche de l’élection présidentielle de 2020, les candidats à la mangeoire, petits et grands, ont déjà senti la bonne odeur de la soupe.

Ainsi, par exemple, Ahipaud Martial, le tout premier Secrétaire Général de la Fesci dans les années 1990, qui se disait jadis « communiste », est allé frapper à la porte des tenants du pouvoir avec quelques-uns de ses semblables. Certains d’entre eux ont trempé dans l’ethnisme et la xénophobie, pour ne pas dire plus. Ils prétendent aujourd’hui vouloir accéder à des « postes à responsabilités » : en d’autres termes, passer à la mangeoire. Ceux-là pensent que le vent est pour l’instant du côté de ceux qui détiennent le pouvoir. Mais telles des girouettes, ils pourront toujours changer de camp au gré du vent.

Ahoussou Kouadio, le Président du Sénat, installé à ce poste par Ouattara, ne pouvant plus naviguer plus longtemps entre deux eaux, vient d’annoncer lui aussi qu’il rejoint finalement le camp Ouattara. C’est à croire qu’il lui a fallu pour cela du courage, puisqu’il a annoncé aux journalistes : « Je n’ai pas peur. Tout cela ne m’effraie pas ». Il n’a pas eu besoin d’ajouter : « j’ai la peau du ventre encore un peu creuse et je reste pour l’instant là où il y a encore à boire et à manger ». Entre gens du même monde, ils se comprennent.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2019 RSSNuméro 456 du 26 mai 2019   ?