UATCI

DÉGUERPISSEMENTS : UNE OPÉRATION LUCRATIVE POUR LES MAIRES !

LEUR SOCIÉTÉ

Les déguerpissements des trottoirs ont pris une grande ampleur depuis le début du mois de juin dans les différentes communes d’Abidjan. C’est le cas à Koumassi, Yopougon et Abobo. C’est à croire que les différents maires se sont donné le mot pour agir ensemble.

Les raisons qu’ils avancent pour exécuter leurs sales besognes sont toujours pour soi-disant « embellir l’environnement », « libérer les trottoirs et les voies d’eau », etc. En somme ce serait pour le bien des populations.

Mais si c’était le cas, pourquoi ces populations seraient-elles en grande détresse à chaque fois qu’il y a un déguerpissement ? Un habitant d’Abobo en colère dit avoir même pensé qu’avec l’arrivée d’Ahmed Bakayoko au pouvoir à la mairie d’Abobo, il n’y aurait plus de déguerpissement dans cette commune.

Pourtant ces « déguerpissements » coûtent aux maires des millions de francs en immobilisation d’engins, de camions et d’employés. Ils doivent casser les étals, les dégager, nettoyer les trottoirs, etc.

Mais il s’avère qu’il s’agit là justement d’un investissement plutôt rentable pour eux et pour l’État parce qu’une fois les trottoirs dégagés, d’autres marchands ou les mêmes pourront s’y réinstaller. Mais cette fois-ci moyennant paiements de taxes, d’une patente, d’impôts, et quelques fois même d’un loyer à devoir à la mairie ou à l’un de ses sous-traitant. Elle est là la véritable motivation des maires.

Voilà ce qui explique pourquoi tous ces hommes politiques de la bourgeoisie usent de tous les moyens pour avoir le contrôle d’une mairie, surtout quand il s’agit d’une commune de plusieurs centaines de milliers d’habitants, comme celle d’Abobo, de Koumassi ou de Yopougon. Quant au bien-être des populations, c’est évidemment le dernier de leurs soucis !


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2019 RSSN°256 du 23 juin 2019   ?