UATCI

QUAND LE PDCI ET LE RHDP AFFICHENT LEUR XÉNOPHOBIE

LEUR SOCIÉTÉ

Pour mobiliser ses troupes, Bédié s’est lancé à nouveau dans une propagande ethniste comme il l’avait déjà fait dans le passé avec l’« ivoirité » qui était à l’origine de la crise xénophobe en Côte d’Ivoire.

Ainsi, il a ouvertement déclaré : « on fait venir des étrangers armés qui sont stationnés maintenant dans beaucoup de villages (…). Il faut simplement que nous soyons conscients, car le moment venu, nous agirons pour empêcher ce hold-up sur la Côte d’Ivoire. (…). Dans la commune d’Abobo les gens rentrent, on leur fait faire des papiers …. Nous avons fait venir des étrangers dans nos plantations de café, de cacao. Ensuite les gens se sont installés sur leur propre compte et aujourd’hui, ils agressent les planteurs ivoiriens et se disputent même la propriété des terres. (…). Il faut que nous réagissions pour que les ivoiriens ne soient pas étrangers chez eux, car actuellement on fait en sorte que l’Ivoirien soit étranger chez lui. Mais les ivoiriens n’accepteront jamais cela… ».

Ce genre de propos est d’autant plus intolérable qu’ils ont été tenus alors que les morts des massacres ethnistes de Béoumi ne sont peut-être même pas encore tous enterrés !

La réponse du pouvoir en place à ces propos nauséeux de Bédié, a été tout aussi nauséeuse, donnée par la bouche d’Adjoumani, le principale porte-parole de Ouattara au sein du Rhdp. Celui-ci a carrément tenu des propos anti-burkinabé, en disant : « nous affirmons que l’un des neveux de Konan Bédié, marié à une femme Burkinabé est l’un des plus grands pourvoyeurs d’orpailleurs clandestins à Daoukro ». Affirmer que le neveu de Bédié soit un trafiquant, est une chose. Mais quel but vise-t-il en précisant que celui-ci est « marié à une femme Burkinabé » ? Est-ce un crime ? Ensuite, Adjoumani nous informe que « la gendarmerie (a procédé) à l’arrestation de 37 (…) orpailleurs clandestins ». Et il ajoute encore : « Nous ignorons si Mr Bédié a des parents parmi les personnes arrêtées ». Il veut sous-entendre ainsi que Bédié pourrait ainsi avoir lui-même des parents Burkinabé, à travers son neveu. Est-ce salissant d’avoir des parents Burkinabé ? Ce sont en fait là rien d’autre que des propos xénophobes anti-burkinabé, intolérables.

Ces dirigeants politiques se font la guéguerre à travers les médias. Comment s’étonner alors que leurs partisans sur le terrain traduisent leurs paroles en actes ?


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2019 RSSN°256 du 23 juin 2019   ?