UATCI

ILS METTENT LE FEU ET PUIS FONT SEMBLANT DE S’INDIGNER !

LEUR SOCIÉTÉ

Tels des pompiers pyromanes, les hommes politiques de la bourgeoisie défilent les uns après les autres pour condamner les massacres qui se sont passés à Béoumi au mois de mai entre Baoulé et Dioulà. Avec leurs acolytes religieux, ils ont même organisé des séances de prières un peu partout dans les églises, les paroisses, les mosquées, etc.

Ainsi, le ministre Amadou Koné a représenté Ouattara à la prière de la grande mosquée de Bouaké. Il a remercié l’imam du coin pour ses prières « pour la paix et la stabilité de la Côte d’Ivoire (…) et (surtout) pour le Président de la République et le gouvernement ».

À Abidjan, les prêtres ont également organisé des séances de prière, peut-être à la demande de quelques politiciens bourgeois haut placés.

Ça ne coûte pas grand-chose : beaucoup d’hypocrisie et quelques larmes de crocodiles devant les caméras. Ce sont pourtant eux qui alimentent et attisent les haines pour se maintenir au pouvoir ou pour y parvenir.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2019 RSSN°256 du 23 juin 2019   ?