UATCI

LES VRAIS RESPONSABLES DES MASSACRES SE TROUVENT DERRIÈRE CEUX QUI TIENNENT LES MACHETTES

LEUR SOCIÉTÉ

Comme on pouvait s’en douter, les massacres qui se sont déroulés à Béoumi le 15 Mai et qui on fait officiellement 14 morts, ont pour origine une propagande politique à caractère ethnique. L’auteur serait un homme politique du Pdci, le chargé de communication du maire de Béoumi. Selon le procureur de la République de Bouaké, il aurait utilisé les « réseaux sociaux » sur internet « pour diffuser des informations mensongères à relents racistes ou tribalistes dans la seule intention de soulever la communauté Baoulé contre celle des Malinké »,

Sidi Touré, le ministre de la Communication, de son côté, a déclaré qu’ « il faut que la justice fasse son travail (…). Il faut qu’on sache qui sont ceux qui ont commandité, tué ou blessé. C’est un impératif ».

Ce ne sont là que des mots pour amuser la galerie, sachant que les principaux responsables des massacres et des exactions en Côte d’Ivoire depuis 2000 roulent carrosses. Ouattara a même fait l’honneur à Bédié de donner son nom au 3ème pont, pour service rendu. D’autres ont été propulsés ministres, présidents d’institutions, préfets, hauts gradées dans l’armée, etc.

Les travailleurs ne peuvent certainement pas compter sur les gens qui sont au pouvoir pour combattre l’ethnisme et la xénophobie. Ils ne peuvent compter que sur leur propre vigilance pour ne pas tomber dans ce piège mortel.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2019 RSSN°256 du 23 juin 2019   ?