UATCI

LES ENSEIGNANTS EN COLÈRE LANCENT UN ULTIMATUM AU GOUVERNEMENT

TCHAD

Les enseignants scientifiques contractuels, organisés au sein de leur Amicale, ont tenu le 15 février dernier à Ndjaména, un point de presse pour attirer l’attention du public sur leurs lamentables conditions de vie et de travail. Au terme de cette rencontre, ils ont lancé un ultimatum d’une semaine au gouvernement pour trouver une issue à leurs problèmes.

Selon le porte-parole de l’Amicale, leur calvaire n’a que trop duré. Depuis la formation jusqu’au déploiement sur le terrain, ils n’ont reçu aucune rémunération alors que ça fait cinq mois qu’ils travaillent sur toute l’étendue du territoire. Ils vivent dans le dénuement le plus total.

Au vu de la situation qu’ils endurent, l’Amicale hausse le ton. “Nous exigeons que nos cinq mois de salaire soient versés d’ici la fin du mois (février)”. Ils exigent aussi leur intégration automatique à la fonction publique dans le cadre de la promesse du chef de l’État de recruter 20 000 diplômés en 2020.

Le gouvernement dispose donc d’une semaine pour donner suite à ces deux principales revendications. Sinon l’Amicale décidera des actions à mener. Le bras de fer entre les deux ne fait que commencer.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméro de l’année 2020   ?