UATCI

PILLAGE DES RICHESSES D’UN CÔTÉ ET AUMÔNE DE L’AUTRE !

CÔTE D’IVOIRE

Gon Coulibaly et ses pairs continuent de faire leurs tournées en vue de l’élection présidentielle prévue pour cette année. Partout où ils passent, ils se mettent bien en vue devant les caméras et font des « dons aux populations », aux côtés des notables locaux qui leur servent de relais.

Ainsi, à Sassandra, ils sont venus avec 200 arrosoirs, 200 paires de bottes, 50 brouettes, 10 glacières, etc. Gon Coulibaly a fait aussi savoir qu’il est venu avec une enveloppe de quatre millions de francs pour financer tel ou tel projet.

Ces politiciens se comportent comme des gens faisant l’aumône à des mendiants. Mais comment se fait-il que la grande majorité de la population s’enfonce toujours plus dans la misère alors que par ailleurs les gens du pouvoir n’arrêtent pas de dire que l’économie ivoirienne fait des bonds en avant ? La réalité est que les principales sources de revenus agricoles (café, cacao, coton, anacarde, hévéa, palmier, etc) sont littéralement pillées depuis des décennies. Qu’est-ce qu’il en reste vraiment pour les populations qui produisent pourtant toutes ces richesses, génération après génération ? Pas grand-chose ! Même les routes sont délabrées, les hôpitaux publics sont des mouroirs pour pauvres. Pendant que les milliards s’accumulent entre les mains d’une toute petite minorité de parasites et d’exploi-teurs, la grande majorité de travailleurs et de petits paysans mène une vie de plus en plus misérable.

Tout cela témoigne surtout d’une société barbare, malade du capitalisme.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2020 RSSNuméro 463 du 23 février 2020   ?