UATCI

DES ENFANTS DOUBLEMENT VICTIMES DE LA MISÈRE

MADAGASCAR

D’après l’Unicef 1052 enfants sont en détention à Madagascar. En temps « normal » les conditions d’incarcération au niveau de l’infrastructure, de l’hygiène et de l’alimentation sont déplorables et ces centres sont en surpopulation. Avec l’épidémie du coronavirus qui sévit aussi dans la grande île, les risques de propagation du Covid-19 sont évidemment très élevés et les soins sont quasi nuls.

Selon l’Unicef la meilleure manière d’éviter un drame serait que ces enfants qui sont plus victimes que coupables, recouvrent leur liberté. Mais qui les soignera ? Dans un pays où la misère héritée du colonialisme est perpétuée par une classe politique corrompue, c’est toute la population qui est sans cesse au bord du gouffre.

La crise sanitaire provoquée par le coronavirus met en évidence l’urgence d’un changement révolutionnaire de la société, partout dans le monde.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2020 RSSNuméro 465 du 25 avril 2020   ?