UATCI

LES LAISSÉS-POUR-COMPTE DU GOUVERNEMENT

LEUR SOCIÉTÉ

Nombreuses sont les femmes travailleuses ignorées par le programme d’aide du gouvernement. Il s’agit de celles qui tiennent des petits restaurants servant de cantines à des milliers d’ouvriers sur leurs différents lieux de travail mais aussi dans leurs quartiers d’habitation.

Voilà déjà, plus d’un mois que le gouvernement a pris des mesures sanitaires pour freiner la propagation du Covid 19. Parmi ces mesures, il y a la fermeture des restaurants et autres lieux publics. C’est dire que la situation de ces petites tenancières de restaurant est préoccupante.

Ces femmes-là n’ont que cette seule activité pour subvenir à leurs besoins et ceux de leur famille. Sans autre entrée d’argent, elles doivent néanmoins continuer de payer les factures du lieu de commerce même s’il reste fermé. De surcroit, elles ne sont pas prises en compte par les différentes aides que le gouvernement prétend apporter aux familles en difficulté.

À l’image de ces femmes, c’est sur la situation de l’immense majorité des gens pauvres que le gouvernement ferme les yeux, de peur peut-être d’avoir le vertige ?


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2020 RSSNuméro 466 du.. mai 2020   ?