UATCI

MASQUES OBLIGATOIRES : LA CHARRUE AVANT LES BŒUFS

LEUR SOCIÉTÉ

À Yopougon, sous prétexte de lutte contre le coronavirus, les autorités municipales s’en sont prises aux étals des petits commerçants aux abords des marchés de Gesco, de Bagnon et de Micao. Cette opération s’est effectuée avec des détachements de forces de l’ordre. Face à la résistance de plusieurs vendeuses qui défendaient leur gagne-pain au niveau du marché de Gesco, les forces de l’ordre n’ont pas hésité à faire usage de gaz lacrymogène pour les disperser.

Les commerçants déguerpis n’ont bénéficié d’aucune aide et pourtant les gens du pouvoir leur ont arraché le pain de la bouche. Nos autorités affirment que cette opération est menée afin de freiner la propagation du coronavirus. Si c’était vraiment le cas, ils auraient pu s’en prendre autrement, en les aidant par exemple et en les impliquant au respect des mesures barrières comme cela se fait ailleurs.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2020 RSSNuméro 466 du.. mai 2020   ?