UATCI

MASQUES OBLIGATOIRES : LA CHARRUE AVANT LES BŒUFS

LEUR SOCIÉTÉ

Le gouvernement a annoncé le 9 avril dernier que le port du masque est obligatoire à Abidjan. Le Secrétaire Général de la présidence qui a fait l’annonce disait en substance : « Au titre du renforcement des dispositions de distance sociale, les nouvelles mesures portent sur : l’obligation du port de masque, notamment dans le Grand Abidjan, en veillant à leur disponibilité et leur gratuité, à commencer par le personnel de santé et les forces de Défense et de Sécurité ». Concernant la prétendue « disponibilité », force est de constater qu’on assiste à une véritable pénurie. La « gratuité », n’en parlons même pas !

Les masques jetables sont très recherchés en ce moment. Pour donner un ordre d’idée, le paquet de 50 masques jetables qui coûtait auparavant entre 2000 F et 3000 F coûte aujourd’hui entre 17000 F et 25000 F. Encore faut-il en trouver. Dans certaines pharmacies, la boite de 50 cache-nez chirurgicaux coute 35000 F. Dans d’autres, c’est le rationnement, elles ne vendent plus par boite mais tout au plus une dizaine d’unités par personne. Le gouvernement prétend pourtant qu’il a passé une commande de plusieurs millions de masques. Cherchez où est l’erreur !

La plupart des gens se rabattent par conséquent sur les masques artisanaux faits en tissu. Dans quelle mesure protègent-ils vraiment ? Toujours est-il qu’il faut avoir quelque chose sur la bouche et le nez pour avoir l’impression d’être protégé.

Les corps habillés ont trouvé là une nouvelle occasion de racketter les passants et les voyageurs.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2020 RSSNuméro 466 du.. mai 2020   ?