UATCI

ZI KOUMASSI : LA VOIRIE DANS UN ÉTAT DE DÉGRADATION AVANCÉE ET DANS L’INDIFFÉRENCE DES AUTORITÉS

LE QUOTIDIEN DES TRAVAILLEURS

Il suffit de mettre les pieds dans la zone industrielle de Koumassi pour se rendre compte de l’état scandaleux dans lequel se trouve la voirie. Ce ne sont plus des nids de poule qu’on y trouve mais de vraies crevasses béantes. Sur certains tronçons, le bitume a foutu le camp et d’autres sont carrément impraticables. Les égouts sont pour la plupart bouchés, les eaux usées s’écoulent dans les rues. Or là, nous sommes dans une zone industrielle. Les eaux usées ne sont pas ordinaires ; elles sont mêlées à des déchets industriels, voire à des produits chimiques dangereux.

Avec la saison des pluies, c’est la catastrophe. Certaines voies sont coupées par les eaux stagnantes. Les travailleurs doivent patauger dans la boue pour se rendre au travail. À certains endroits, l’eau arrive jusqu’au genou.

Cette situation dure depuis des années, pourtant ça ne couterait pas grand-chose aux pouvoirs publics de régler ce problème. Si besoin, il pourrait obliger les propriétaires des entreprises à financer la réparation de la voirie. Après tout, ils sont les premiers bénéficiaires. En attendant, ils se contentent d’exploiter les travailleurs et ramasser des profits.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2020 RSSNuméro 265 du 30 mai 2020   ?