UATCI

ÉCO ÉBURNIE : COVID-19 A BON DOS

LE QUOTIDIEN DES TRAVAILLEURS

ECO Éburnie est l’entreprise chargée du nettoyage de la ville d’Abidjan. Elle emploie des éboueurs, des balayeurs, des machinistes, etc. L’arrivée du coronavirus a fourni un prétexte au patron pour serrer la vis aux travailleurs. Voici le témoignage d’un travailleur.

« Avec l’arrivée de l’épidémie de coronavirus, des entreprises ont été impactées, mais ce n’est pas le cas pour nous, vu que nous nous chargeons de nettoyer la ville. La charge de travail est toujours la même. Cela n’a pas empêché le patron de se servir de ce prétexte pour renvoyer une partie de nos collègues.

La direction veut que ceux qui restent, abattent plus de travail pour compenser la réduction du personnel. Pour atteindre cet objectif, les heures de travail ont été prolongées pour le même salaire. Avant, l’équipe qui commençait à 7 heures finissait à 14 heures. Aujourd’hui, il faut continuer jusqu’à 18 heures voire 20 heures dans certains cas. De plus, malgré les fortes pluies qui s’abattent ces derniers temps sur la ville, nous sommes obligés de travailler sous l’averse sinon nous risquons de perdre notre emploi.

Pour le moment, on n’ose pas réclamer notre dû au patron parce qu’on est bien conscient de ne pas être organisé. Mais aujourd’hui, on y pense sérieusement car il faudra bien un jour faire reculer cette arrogance patronale. »


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2020 RSSNumero 266 du 27 juin 2020   ?