UATCI

ÉCOLES POUR PAUVRES !

LEUR SOCIÉTÉ

Le système éducatif ivoirien va de mal en pis depuis des décennies. Ainsi par exemple, au lycée Alassane Ouattara à Anyanma ouvert en 2011, la proviseure vient d’exclure 160 élèves nouvellement affectés dans ce lycée en classe de 6ème pour cause de nombre pléthorique d’élèves dans les salles de classes. Elle veut que ce lycée conserve son statut d’« établissement d’excellence » en limitant le nombre d’élèves par classe. Après de nombreuses plaintes de parents, les inscriptions ont été remboursées en partie. Le maire de la commune a pris l’engagement d’inscrire ces enfants dans des établissements privés aux frais de la municipalité.

Ailleurs, au nouveau collège moderne de Koumassi Sicogi, des centaines d’élèves y ont été orientés mais cet établissement ne dispose pas encore d’éducateurs et d’enseignants. Pourtant nous sommes à la fin du premier trimestre.

Autre exemple, le concours à l’ENS et à L’INFES enregistre des milliers d’inscrits mais au final il n’y a que quelques centaines de candidats qui sont retenus. Et il manque ici aussi du personnel éducatif.

Les autorités en charge du système éducatif font semblant de ne rien voir. Leurs enfants et ceux des riches ne vivent pas ces problèmes car ils « fréquentent » ailleurs.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2020 RSSN°269 au format pdf   ?