UATCI

UN MARABOUT RATTRAPÉ PAR L’UNE DE SES VICTIMES

CÔTE D’IVOIRE

Dans la deuxième semaine du mois de janvier, une jeune dame a fait une descente bruyante dans un quartier de Marcory, là où habite son marabout. Ce dernier aurait reçu 75 000 Fcfa de la part de cette femme. En échange, ce marabout devait ‘‘gbasser’’ le conjoint de cette dame pour que celui-ci lui donne 500 000 Fcfa, ce qui lui permettrait d’ouvrir son petit commerce. Mais la dame, estimant qu’elle n’a pas obtenu le résultat promis, est allée demander des comptes à son charlatan. C’est le genre de publicité qui n’est pas faite pour lui attirer des clients et c’est tant mieux !

Comme cette femme, nombreuses sont les personnes qui croient encore à la magie, à la sorcellerie et à toutes sortes de croyances. Quand ce n’est pas le marabout, c’est le pasteur, le prophète, l’imam ou le prêtre qu’on sollicite en croyant que cela va résoudre nos problèmes. Et puis on s’aperçoit qu’on s’est fait gruger !

La bourgeoisie favorise ce genre de croyances car tout ce qui endort les exploités et qui détourne leur attention vers d’autres choses que la lutte, lui permet de perpétuer son système d’exploitation.

Comme le dit un couplet du chant révolutionnaire et international des travailleurs : « Il n’est pas de sauveur suprême ‘ Producteurs sauvons-nous nous-mêmes ‘ »


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2020 RSSNuméro 471 du 17 janvier 2021   ?