UATCI

LES SANGSUES !

LEUR SOCIÉTÉ

Les dirigeants politiques, ceux au pouvoir comme ceux dans l’opposition, font de nouveau leurs petites guéguerres pour se disputer les postes qui leur permettraient de se placer au plus près de la grosse marmite bien remplie de l’argent de l’État.

Hier, ils se disputaient les postes ministériels. Aujourd’hui, c’est pour les postes de députés. Les cadavres d’hier, des morts cadeau, de ceux qui les ont suivis, n’ont pas encore séché. Les voilà déjà qui viennent de signer un pacte de « bonne conduite ».

Voilà par exemple, Kakou Guikahué, du Pdci. Il a été mis en prison par les gens du pouvoir, mais ça ne l’a pas empêché d’être aussitôt évacué en France pour être soigné, probablement en jet privé, comme Bakayoko tout dernièrement, aux frais de l’État.

Ces gens-là se relaient au pouvoir. Ils sont tous au service des intérêts des riches. Ils vivent grassement aux crochets de l’État, donc aux frais des contribuables, pour tous leurs soins. Et ce n’est pas dans les hôpitaux publics qu’ils se soignent car ils connaissent leur état de délabrement. Ceux-là ils les réservent pour les pauvres.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéro de l’année 2021 RSSN°271 du 20 février 2021   ?