UATCI

COMBATTRE L’OPPRESSION DE LA FEMME

LEUR SOCIÉTÉ

Comme chaque année, la journée du 8 mars a été célébrée en Côte d’Ivoire par la sortie d’un pagne. Certaines entreprises en ont même offert par avance à leurs employées afin qu’elles le portent le « jour J » avec à la clé, des célébrations conventionnelles qui n’ont rien à voir avec la lutte des femmes contre les injustices subies.

Il faut se rappeler que le 8 mars n’est pas la « fête » des femmes, mais une journée internationale de lutte pour combattre l’oppression des femmes, les violences sexistes, les mariages forcés, les inégalités salariales, pour le droit à l’avortement, etc.

Lutter pour l’émancipation des femmes ce n’est pas se donner bonne conscience en votant par exemple des lois sur les quotas que ni l’État, ni les entreprises privées ne respectent !

Pour ceux qui dirigent le monde, transformer cette journée de lutte du 8 mars comme celle du 1er mai en simple journée festive a toujours été un calcul politique pour dévoyer la lutte des opprimés. Mais aujourd’hui comme hier, l’émancipation des femmes ne peut être dissociée de la lutte des travailleurs contre le capitalisme.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéro de l’année 2021 RSSN°272 du 20 mars 2021   ?