UATCI

CONCOURS DE DÉMAGOGIE SUR FOND DE RIVALITÉS POUR LE POUVOIR

MALI

Partisans et opposants du pouvoir du colonel putschiste Assimi Goïta mobilisent leurs troupes pour soutenir ou critiquer le régime de transition. Chacun annonce des meetings et des rassemblements dans la capitale dans les prochains jours.

Le 23 octobre dernier, une organisation de femmes soutenues par diverses personnalités et mouvements proches de l’ancien pouvoir, a tenu un meeting intitulé « Sauvons la transition ». Elles se disent opposées à une éventuelle prolongation du délai du régime de transition alors que les putschistes ont dit quelques mois plus tôt qu’ils allaient respecter leur engagement d’organiser des élections en février 2022 et de laisser le pouvoir à des civils.

La porte parole du mouvement « Sauvons la transition » a déclaré : « Dans deux semaines, nous allons tenir un grand rassemblement sur le boulevard de l’Indépendance de Bamako pour dire que nous ne sommes pas d’accord avec la prolongation de la transition ». Elle dit tout haut ce que de nombreux politiciens écartés de la mangeoire pensent tout bas, pressés qu’ils sont de retrouver leurs postes et leurs privilèges.

« L’essentiel pour nous, c’est de permettre aux Maliens de manger à leur faim » a ajouté la représentante de ce mouvement. Mais ceux qui sont à plaindre ce ne sont pas les politiciens appartenant au camp des perdants car ils ont eu largement le temps de se remplir les poches durant leur passage au pouvoir avant le dernier putsch. Ceux qui souffrent de la faim ce sont les travailleurs et les petites gens qui doivent faire face à la flambée des prix alors que les salaires ne suffisent déjà pas à faire face aux dépenses en période « normale ». Et cela ne date pas d’aujourd’hui ! Les politiciens qui veulent revenir au pouvoir ont largement contribué à l’appauvrissement de la grande majorité de la population malienne.

De leur côté, les partisans du régime actuel mobilisent aussi leurs partisans à travers des meetings et des rassemblements. Ainsi, le mouvement « Yèrèwolo, Debout sur les remparts » a appelé ses partisans à un meeting le 29 octobre. Il s’agit, selon les responsables, de clamer haut et fort leur « soutien indéfectible aux autorités de la transition » et de « défendre la patrie contre l’ingérence extérieure…jusqu’au prix de notre sang ». Des représentants du Syndicat national des commerçants détaillants du Mali (SYNACODEM) sont venus apporter leur soutien à ce mouvement en faveur des putschistes.

Dans ce concert de discours aux accents patriotiques, les travailleurs n’ont aucun intérêt à suivre un camp ou un autre car ce sont des ennemis mortels de tous les exploités. Les uns et les autres veulent tout simplement tromper les gens et s’en servir éventuellement comme chaire à canon dans leur bataille pour le pouvoir.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2021 RSS521.Numéro 479 du 1° novembre 2021   ?