UATCI

LES ENSEIGNANTS RÉCLAMENT CE QUI A ÉTÉ PROMIS PAR LE PRÉCÉDENT GOUVERNEMENT

MALI

À l’occasion de la rentrée scolaire fixée au 1er novembre 2021, certains syndicats d’enseignants ont déjà annoncé un préavis de grève pour forcer le gouvernement du colonel Assimi Goïta à honorer les promesses du précédant gouvernement à l’issue d’un mouvement de grève et d’âpres négociations. Sauf qu’entre temps il y a eu un coup d’État.

Dans un premier temps les enseignants ont cru que les putschistes allaient satisfaire leurs revendications et appliquer les accords conclus, mais ils ont vite déchanté quand le Premier ministre Choguel Maïga a suspendu lesdits accords. Cette rentrée scolaire risque par conséquent d’être perturbée et comme précédemment les dirigeants au pouvoir mettront la responsabilité de la perturbation du programme scolaire sur le dos des enseignants qui ne font que réclamer leurs droits à un salaire correct et des conditions de travail permettant d’enseigner dans de bonnes conditions.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2021 RSS521.Numéro 479 du 1° novembre 2021   ?