UATCI

ENCORE UN CHAUFFEUR DE GBAKA ET SON APPRENTI VICTIMES DES GNAMBROS

LEUR SOCIÉTÉ

Dans la matinée du jeudi 28 octobre, le transport en commun a connu des perturbations. Les chauffeurs de gbakas ont manifesté pour protester contre la bastonnade infligée à un des leurs par des gnambros. Sur les axes Bingerville-Adjamé, Abobo-Adjamé et Yopougon-Adjamé, nombre d’usagers ont été contraints de faire le trajet à pied.

Le phénomène des gnambros est une plaie pour le transport en commun de la ville d’Abidjan. C’est une vraie mafia qui se fait appeler « syndicat » de transport et qui rackette sans vergogne les woro-woro et les gbakas. Ils forcent les conducteurs de ces véhicules à leur payer un droit de chargement et n’hésitent pas à utiliser la violence pour dissuader tout chauffeur non-coopératif. Il s’ensuit souvent des blessés graves ou même des morts. Mais les gouvernements successifs laissent prospérer cette pratique. C’est dans ce milieu qu’ils recrutent les exécutants de leurs basses besognes. En plus, il n’est pas dit que les millions soutirés aux transporteurs ne remontent pas plus haut dans la hiérarchie de l’administration étatique.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéro de l’année 2021 RSSN°278 du 30 octobre 2021   ?