UATCI

FILTISAC : NON AUX SALAIRES DE MISÈRE !

LE QUOTIDIEN DES TRAVAILLEURS

La direction de l’usine vient de supprimer le travail du samedi. Cela crée nécessairement des grincements de dents parmi les travailleurs. En effet, c’est 4 jours de paie en moins dans le mois. Et comme la paie, même avec les samedis travaillés, ne permettait déjà pas de joindre les 2 bouts, il va falloir se serrer encore plus la ceinture.

C’est à cause de ces mauvais salaires que certains ouvriers ont eu des problèmes lors des récents dons de sang faits à l’intérieur de l’usine. Toute personne qui fait don de sang a le droit d’emporter un sac contenant quelques provisions. Certains ont tenté de faire un 2ème don en moins de deux semaines d’intervalles. Cela a failli leur coûter très cher car il y a un minimum de précaution à prendre, entre autres, être bien nourri avant de donner son sang. Or ils ne l’étaient pas et ont été pris de malaise, heureusement sans drame.

C’est aussi à cause de ces salaires de misère que certains sont amenés à faire le maximum d’heures supplémentaires, à travailler les dimanches et les jours fériés, à chercher un ou deux petits jobs de plus, etc. pour arrondir les fins de mois, au péril de leur santé et de leur sécurité.

Tôt ou tard, les travailleurs relèveront la tête pour réclamer de meilleurs salaires permettant de vivre décemment sans mettre sa vie en danger.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2021 RSSN°279 du 01 Décembre 2021   ?