UATCI

YOPOUGON : DES CHAUFFEURS DE GBAKA ET WÔRÔ-WÔRÔ SE RÉVOLTENT FACE AU RACKET

LEUR SOCIÉTÉ

Le 22 Novembre dernier, des chauffeurs de gbaka et de wôrô-wôrô ont entamé une grève de 3 jours pour protester contre les rackets de la mairie. En plus des rackets des policiers, des syndicats et autres gnambros, s’est ajouté la police municipale qui fait payer des contraventions allant jusqu’à 50 000 f rien que pour un stationnement considéré comme irrégulier.

Les représentants des chauffeurs de gbaka et de woro-woro sont allés négocier avec les autorités municipales pour retirer ces contraventions en leur expliquant qu’ils paient déjà des cartes de stationnement à hauteur de 90 000F par an.

Ils se sont heurtés à un refus. Les chauffeurs de gbakas, de Woro-woro et autres mototaxis se sont alors mis en grève.

Durant ces 3 jours de grève, Yopougon a été complètement paralysé. Il fallait parcourir des kilomètres à pied pour aller d’un endroit à un autre. La mairie a dû suspendre sa mesure, mais pour combien de temps ? Toujours est-il que les chauffeurs de transport en commun restent mobilisés et entendent remettre le couvert si toutefois la mairie revient à la charge.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéro de l’année 2021 RSSN°279 du 1° Décembre 2021   ?