UATCI

LUTTE CONTRE LE TRAVAIL DES ENFANTS : LES AUTORITÉS SE VOILENT LA FACE.

LEUR SOCIÉTÉ

Le samedi 20 novembre était soi-disant dédié à la journée mondiale de l’enfance.

Mais vu que la situation économique de la majorité des parents se dégrade de plus en plus, les enfants dans les quartiers populaires sont obligés, après les cours, de se débrouiller dans les rues pour pouvoir subvenir à leurs besoins ou pour aider leurs parents dans les dépenses de la maison. Une élève en classe de troisième a témoigné en disant que ses parents n’ayant pas les moyens de s’occuper d’elle, elle était obligée de vendre de petites choses après ses cours pour avoir quelques sous. Certains jeunes garçons en week-end vont pousser des brouettes pour avoir de quoi à assurer leurs jours d’école…

Les autorités voient tout cela mais préfèrent se bander les yeux et faire des discours sur le droit des enfants. Pour mettre fin à cette misère des enfants, il faudra s’en prendre au système capitaliste qui réduit les parents à la misère.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal : le pouvoir aux travailleurs Côte d’Ivoire RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2021 RSSN°279 du 01 Décembre 2021   ?