UATCI

DES MILLIARDS GASPILLÉS DANS DES OPÉRATIONS DE PRESTIGE

SÉNÉGAL

À l’occasion des élections municipales qui auront lieu le 23 janvier 2021, les politiciens du pouvoir et de l’opposition rivalisent de promesses de toutes sortes pour se faire élire. Ils sont obsédés par leur désir de mettre la main sur les municipalités, plus particulièrement celles des grandes villes car c’est une opportunité pour s’enrichir.

Macky Sall n’est pas directement concerné par ce scrutin mais il veut en faire un tremplin pour briguer éventuellement un troisième mandat. Il a fait sa propre campagne et a sillonné le pays pour vanter ses réalisations. Partout où il est passé, il s’est présenté comme « le président des grands travaux ». Il a englouti des milliards de francs dans la construction de bâtiments ou de monuments de prestige comme la gigantesque arène dédiée à la lutte sénégalaise. Elle a été présentée par Macky Sall comme un « don » de la Chine et aurait coûté 32 milliards de francs cfa. Il a aussi fait construire un nouveau palais présidentiel (estimé à 100 milliards de francs), un nouveau stade olympique qui sera bientôt inauguré (150 milliards de Francs cfa), etc.

Pour dépenser tant de milliards dans de tels travaux de prestige, il a su trouver de l’argent mais quand il s’agit par exemple de résoudre l’éternel problème de coupure d’eau et d’électricité dans l’agglomération dakaroise, là il n’y pas d’argent ; de même que pour réaliser les travaux de voirie afin d’éviter les inondations catastrophiques dans les quartiers populaires pendant la saison des pluies. L’urgent pour Macky Sall n’est pas de régler ce qui est important pour améliorer la vie quotidienne de la population mais de faire du tape-à-l’œil.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal (format texte) : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2022 RSSNuméro 481 du 01 janvier 2022   ?