UATCI

GALÈRE DES CHÔMEURS ET AUBAINE DES ARNAQUEURS

LEUR SOCIÉTÉ

Le chômage prend de plus en plus d’ampleur. Pour un concours où il n’y a que 5000 places disponibles on se retrouve facilement avec 100.000 candidats. Ce qui laisse la porte ouverte à toutes les magouilles. Dans les zones industrielles, la demande de travail est telle que même pour décrocher un contrat de quelques mois, il faut payer des sommes allant de 50.000 F à 100.000 F selon les entreprises.

Des petits margoulins ont trouvé dans cette situation un moyen d’escroquer des demandeurs d’emploi. En effet, nombreux sont les chômeurs qui, à la recherche d’un emploi, croisent le chemin de certaines personnes qui se font passer pour des recruteurs. Ces faux recruteurs collent des affiches partout dans les rues des quartiers populaires pour annoncer qu’il y a du travail pour tous. On peut y lire par exemple : “jobs pour tous”, “embauche direct”, “une société située à la zone industrielle recrute des ouvriers et des ouvrières” … Une fois qu’on les contacte, ils vous disent qu’ils sont une agence de placement de personnel et que pour bénéficier de leur prestation il faut débourser la somme de 5.000f en guise d’inscription. Après, ils vous font patienter une à deux semaines avant de vous recontacter et vous disent que pour avoir le job souhaité il faut payer une somme de 50.000f et puis vous font patienter encore une semaine. Mais cette fois quand on les contacte, leurs numéros ne passent plus. Quand on se rend à l’adresse où l’on a été reçu auparavant, on se retrouve devant une porte close. Quand on se renseigne pour savoir où sont partis ces recruteurs, on découvre qu’il s’agit d’une supercherie pour arnaquer les petites gens en quête de travail.

En ce temps de crise et de chômage de masse, c’est une mésaventure qui devient de plus en plus fréquente.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal (format texte) : le pouvoir aux travailleurs (...) RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2022 RSSN°281 du 19 Février 2022   ?