UATCI

DÉCÈS D’UNE FEMME DANS UN BUS : LA SOTRA ET L’ÉTAT SONT RESPONSABLES !

LEUR SOCIÉTÉ

Le 31 janvier dernier en provenance de Koumassi, le corps d’une femme a été retrouvé sans vie dans un bus de la SOTRA à Adjamé gare nord. À voir les conditions dans lesquelles cette société de transport urbain transporte ses clients, cela n’est pas étonnant.

Depuis des décennies, par insuffisance de bus, les gens sont entassés comme des sardines en boîte. Pourtant, à chaque fois on nous chante l’arrivée de nouveaux bus pour soulager les passagers. Mais les passagers continuent à être entassés, y compris dans les « bus express ». On est tellement serré qu’on est carrément nez à nez avec son voisin, certains sont debout sur un pied durant le trajet, sans pouvoir bouger. Tout cela dans une chaleur étouffante car les bus sont très mal aérés. Même quand on a la chance d’avoir une place assise on a du mal à respirer si on n’est pas situé à côté d’une vitre ouvrable.

Dans ces conditions, lorsqu’une personne est malade elle peut piquer une crise et y perdre la vie. C’est ce qui est arrivé à cette passagère. Ce n’est pas une fatalité mais la conséquence de l’incapacité de la SOTRA à transporter les gens dans des conditions décentes. Derrière cette société de transport, c’est aussi l’irresponsabilité de l’État qui est à condamner.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal (format texte) : le pouvoir aux travailleurs (...) RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2022 RSSN°281 du 19 Février 2022   ?