UATCI

POSTE DE CÔTE D’IVOIRE, NON AUX SALAIRES IMPAYÉS !

LE QUOTIDIEN DES TRAVAILLEURS

La Poste de Côte d’Ivoire est une société étatique et ses salariés ont accumulé encore deux mois d’arriéré de salaires. Alors que la deuxième quinzaine du mois de mars est bien entamée, ils n’ont pas encore perçu leurs paies de janvier et février.

Déjà début janvier 2022, ils avaient fait grève pour exiger le paiement immédiat de deux mois d’arriéré de salaire, c’est-à-dire ceux de novembre et de décembre 2021. Celui d’octobre n’avait été soldé que le 31 décembre 2021.

C’est donc une situation qui perdure. L’Etat comme tout patron se fiche de savoir comment leurs salariés, à qui ils exigent des rendements, arrivent à joindre les deux bouts. La pression sur les travailleurs est telle que pour le moment, c’est sur les réseaux sociaux que les travailleurs de la poste dénoncent leur situation.

Comme les travailleurs de la poste, aujourd’hui tous les travailleurs ont mille raisons de se plaindre. Surtout avec le renchérissement continuel des prix des denrées de première nécessité. Cela constitue de faite une baisse continue des salaires et du pouvoir d’achat. Mais pour que cette situation change, les travailleurs, les paysans et tous les petits gens qui subissent chaque jour l’exploitation, doivent s’y mettre ensemble. C’est en faisant fi de tout corporatisme et en fédérant leurs revendications dans une lutte commune, qu’ils pourraient faire plier le patronat et le gouvernement à son service.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal (format texte) : le pouvoir aux travailleurs (...) RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2022 RSSN°282 du 19 mars 2022   ?