UATCI

À NUTRI COMME AILLEURS : LA GROGNE CONTRE LES BAS SALAIRES POURRAIT SE TRANSFORMER EN GRÈVE SALUTAIRE

LE QUOTIDIEN DES TRAVAILLEURS

Depuis quelques mois, les travailleurs de Nutri, une entreprise agro-alimentaire située à la zone industrielle de Yopougon, réclament une augmentation de salaire. La grogne est montée d’un cran ces derniers temps et les travailleurs étaient à deux doigts de se lancer dans une « opération bandeau rouge » pour montrer leur mécontentement face aux bas salaires. La prochaine fois, il y aura peut-être moins d’hésitation.

Aujourd’hui, ce n’est un secret pour personne que les salaires des travailleurs ne suffisent plus à couvrir les besoins les plus élémentaires. Depuis l’année dernière les prix des produits de première nécessité ne cessent de grimper de façon fulgurante. Cette année, le prix de l’huile de table et des cubes d’assaisonnement est passé du simple au double. Les loyers ne sont pas en reste. Et ça va empirer car avec la guerre en Ukraine, il faut s’attendre à de nouvelles augmentations de prix. Les médias nous préparent déjà à cette éventualité.

Les travailleurs sont acculés de toute part, mais pour le moment ils hésitent de se lancer dans la grève car ils ne se sentent pas en position de force.

La question des bas salaires n’est pas propre à ceux de Nutri. Tous les travailleurs sont concernés. Tôt ou tard, la colère finira par exploser à la figure du patronat. Et il ne l’aura pas volée.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal (format texte) : le pouvoir aux travailleurs (...) RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2022 RSSN°282 du 19 mars 2022   ?