UATCI

L’INCURIE DE L’ÉTAT FACE AUX BESOINS DES ÉCOLES PUBLIQUES

LEUR SOCIÉTÉ

Les COGES sont les Comités de Gestion des Établissements Scolaires, aussi bien dans le primaire que le secondaire. Ils regroupent enseignants, parents d’élèves, communautés et autres personnes qui tournent autour de l’école. A l’origine, ils ont été créés pour gérer les écoles publiques. Sauf qu’après, cet organe a commencé à demander des « cotisations exceptionnelles » aux parents d’élèves pour suppléer à l’incurie de l’État. Mais ces cotisations dites exceptionnelles ont fini par excéder les parents d’élèves quand elles sont devenues de plus en plus fréquentes alors que les gouvernements qui se succèdent n’arrêtent pas de chanter que l’école publique est gratuite dans ce pays.

En décembre 2020, le gouvernement adoptait un décret interdisant aux COGES de lever des cotisations exceptionnelles. À charge pour l’État et les Collectivités territoriales de donner le complément budgétaire nécessaire au financement des activités du COGES.

Sauf que dans certains secteurs, ce n’est qu’en avril 2022 que les COGES ont reçu la première tranche de la subvention de l’État alors que l’école a débuté en septembre 2021. Quant aux versements venant des collectivités territoriales, toujours rien !

Comme toujours, quand il est question de faire des choses utiles en direction des populations pauvres, l’État parle plus qu’il n’agit !


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal (format texte) : le pouvoir aux travailleurs (...) RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2022 RSSN°284 du 14 mai 2022   ?