UATCI

CIMAF : L’ESCLAVAGE REVIENT AU GALOP !

LE QUOTIDIEN DES TRAVAILLEURS

CIMAF est une cimenterie située à la zone industrielle de Yopougon. En cette période de boom du secteur du bâtiment et des travaux publics, ses affaires sont très florissantes. Elle emploie de nombreux travailleurs dont des journaliers de sociétés de sous-traitance comme RMO et SNS. Parmi ces journaliers, les machinistes qui sont aux chargements des camions, subissent un vol éhonté. Non seulement le travailleur doit payer des dessous-de-table allant jusqu’à 30.000 F pour obtenir un contrat de six mois mais en plus, sous prétexte qu’ils sont en apprentissage, la direction les fait travailler sans un franc de salaire durant une période allant jusqu’à un mois. C’est une pratique digne de la maffia !

De plus les ouvriers travaillent dans des conditions déplorables. En guise de protection, ils n’ont que de simples cache-nez. La fine poussière de ciment dans laquelle ils sont toute la journée, les expose à des maladies graves, mais le patron n’en a cure … jusqu’au jour où l’ensemble de ceux qu’il vole et exploite sans vergogne arrêteront de travailler et lui demanderont des comptes !


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe pouvoir aux travailleurs (format texte) - Côte (...) RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2022 RSSN°284 du 14 mai 2022   ?