UATCI

VIOLENCE POLICIÈRE À ABOBO, UN CONDUCTEUR DE TAXI COMPTEUR A FRÔLÉ LA MORT

LEUR SOCIÉTÉ

Le mardi 14 juin 2022 aux environs de 8h, un taxi compteur stationne pour remettre le petit déjeuner à sa copine. Un des deux policiers présents sur le lieu lui demande les papiers du véhicule sous prétexte qu’il s’est mal garé. Ce qu’il refusa de faire car selon lui il n’a pas mal garé. Le policier sort son arme et tire. La balle transperce la cuisse du taximan. Les deux policiers ont vite fait de quitter les lieux avant que les gens viennent voir ce qui se passe. Le blessé sera transporté dans son propre véhicule au CHR d’Abobo. Le jour suivant, un petit groupe de conducteurs de taxi compteur a manifesté pour dénoncer l’action de la police.

C’est l’occasion de souligner que les policiers, les gendarmes et l’ensemble de l’armée sont tous au service des barons du pouvoir et des patrons. Ils sécurisent leurs biens et leur vie. Ces hommes en tenue extorquent les pauvres gens et les assujettissent. Là où les trafiquants de drogue règnent en maitre, ils sont absents.

Les travailleurs qui exercent dans le secteur du transport vivent au jour le jour. Ils ne sont pas embauchés, ils n’ont aucune assurance maladie et ne sont pas déclarés à la CNPS. Dans ces conditions on peut mesurer nettement la galère qui va peser sur le conducteur de taxi blessé et sur sa famille. Et pendant ce temps, ce policier à la gâchette facile continue de racketter ailleurs.

Dans les usines, sur les chantiers, dans les docks, quand les travailleurs sont mécontents du comportement de leur patron, ce sont à ces mêmes policiers que les exploiteurs font appel en premier pour réprimer les mouvements de grève. Ils font partie des bras armés de la bourgeoisie pour perpétuer son système d’exploitation.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe pouvoir aux travailleurs (format texte) - Côte (...) RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2022 RSSN°285 du 19 juin 2022   ?