UATCI

LUTTE CONTRE LES MALADIES NOSOCOMIALES : UN MANQUE DE VOLONTÉ POLITIQUE

LEUR SOCIÉTÉ

Le 8 juin, une conférence débat a eu lieu sur la lutte contre les infections en milieu hospitalier. Les maladies nosocomiales sont des maladies que les patients contractent en allant à l’hôpital. Cette conférence a réuni différents acteurs de la santé. Ils ont évoqué entre autres raisons, le manque de buanderies au sein des centres de santé, d’approvisionnement en eau, manque d’équipements.

En Côte d’Ivoire, les autorités font de la publicité lors des inaugurations de centres de santé mais après, elles disent qu’il n’y a pas d’argent pour continuer à les entretenir et ces centres ne permettent plus de soigner les malades. Et quand on n’a pas les moyens d’aller se faire soigner dans les cliniques privées, que faire ?

Pour comprendre le danger qui guette les populations, il n’y a qu’à observer ce qui se passe dans les urgences de certains hôpitaux. Des patients sont couchés par terre dans des conditions déplorables. Les conditions d’hygiène sont lamentables. Les chambres sont insuffisamment entretenues et deviennent propices à des contaminations. Les employés contractuels chargés du nettoyage ont souvent des arriérés de salaires impayés.

La santé des populations pauvres ne fait pas partie des priorités de l’État. Ce n’est pas une question de moyens mais de choix politique. Ceux qui gouvernent ce pays n’envoient jamais leurs enfants ou leurs familles pour se faire soigner dans ces centres de santé pour pauvres car ils connaissent les dangers de la fréquentation de ces lieux.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal (format texte) : le pouvoir aux travailleurs (...) RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2022 RSSN°285 du 19 juin 2022   ?