UATCI

MESURES DU GOUVERNEMENT CONTRE LA VIE CHERE : DES BLABLABLA !

Les prix ne cessent d’augmenter, même celui de l’aubergine et du piment ! Alors, le Premier Ministre a répondu aux questions des journalistes de la Rti sur « les stratégies » du gouvernement pour lutter contre les augmentations des prix.

Il a commencé par expliquer que c’est le Covid et ensuite la guerre en Ukraine qui sont la cause de ces augmentations. Pour faire face à cette situation, il dit que son gouvernement est « extrêmement réactif » ; qu’il a « pris de mesures vigoureuses » ; que depuis que « la crise » a commencé, ce sont 400 milliards de francs de « subvention » que le gouvernement a décaissé ; que « les prix de 21 produits sont plafonnés » ; que les prix sur les marchés et les boutiques sont régulièrement « contrôlés » ; et que « 87 millions de francs d’amendes » ont été dressées aux « fraudeurs ».

Comme il doit son poste à Ouattara, il a pensé bien faire en disant aussi que « le Président de la République est un éminent économiste » ; qu’il a « un plan de développement de l’agriculture jusqu’en 2030 pour permettre à la Côte d’Ivoire de produire localement ce qu’elle consomme ». Sauf que cet argument est tout aussi creux que tout le reste. Il suffit de prendre l’exemple de l’huile de palme. Elle est bien produite localement. N’empêche que son prix a aussi flambé !

Non, ce n’est ni le Covid, ni la guerre en Ukraine qui sont la cause des augmentations des prix. Ce sont les spéculations capitalistes dans un système économique en crise. Les gouvernements qui se succèdent au pouvoir sont non seulement impuissants devant ce phénomène, mais ils surtout là pour défendre les intérêts capitalistes.

Alors, quand le Premier Ministre conclue son propos en disant : « faites-nous confiance », c’est la bonne blague pour amuser sa galerie !

Eh bien non ! Les travailleurs n’ont aucune confiance à accorder au gouvernement dont la politique est de défendre les intérêts des riches contre les pauvres !

Le simple bon sens voudrait que les salaires des travailleurs soient augmentés proportionnellement à l’augmentation du coût de la vie. Sans cela, c’est comme si les capitalistes baissent continuellement les salaires des travailleurs.

Mais les travailleurs savent d’expérience que les capitalistes n’augmenteront pas les salaires sans une force qui les y oblige. Cette force, c’est la puissance des travailleurs d’être ensemble dans la lutte !


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal (format texte) : le pouvoir aux travailleurs (...) RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2022 RSSN°286 du 20 juillet 2022   ?