UATCI

L’ARGENT POUR CONSTRUIRE DES LOGEMENTS IL Y EN A, MAIS PAS POUR LOGER LES TRAVAILLEURS

LEUR SOCIÉTÉ

Des promoteurs immobiliers, accompagnés par la Banque mondiale, ont signé un projet pour la construction d’une nouvelle ville « écologique » sur une superficie de 2 232 hectares à Adoukro dans la région de Jacqueville.

C’est à croire qu’il y a une demande pour ce genre d’habitats et surtout des gens pour les payer. Parce que des habitats « écologiques », on peut aussi dire qu’il y en a beaucoup dans la ville d’Abidjan. Sauf que ce sont des bidonvilles où logent généralement les familles ouvrières, n’ayant pas les moyens de vivre autrement. Beaucoup de ces logements sont faits de bric et de broc avec des toilettes qui laissent à désirer : on ne peut pas faire plus « écologique » !

Par contre, pour trouver des solutions à ce genre de problème urgent, il n’y a point de Banque mondiale, de capitaliste ni de gouvernement pour investir et arranger un peu ces quartiers. Pourtant c’est une grande partie de la population abidjanaise qui y vit, particulièrement la population la plus active sans laquelle aucune richesse ne pourrait être produite !

Sauf que dans le système capitaliste, les travailleurs comptent pour zéro, malgré le fait que ce sont aussi ces mêmes travailleurs qui construisent les bâtiments, routes et maisons !


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal (format texte) : le pouvoir aux travailleurs (...) RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2022 RSSN°287 du 17 septembre 2022   ?