UATCI

AUGMENTATION DES SALAIRES DES FONCTIONNAIRES, BEAUCOUP DE TAPAGE POUR PAS GRAND-CHOSE !

LEUR SOCIÉTÉ

Ces derniers temps il y a des panneaux en divers points de la ville pour vanter les récentes augmentations accordées aux fonctionnaires et agents de l’État. Mais il n’y a pas de quoi faire grand bruit. Ces mesures se résument en 4 points :

- Premièrement, l’extension de l’indemnité de logement à tous les fonctionnaires et agents de l’État et leur relèvement de 20.000 F. Ce n’est que faire justice à ceux qui en étaient privés. Il aurait même fallu leur payer les arriérés non perçus car cette indemnité est restée inchangée depuis 1993 pour les fonctionnaires civils. Depuis cette date, les loyers à Abidjan ont plus que doublé. Pour un simple studio dans un quartier populaire, les loyers sont passé de 20.000F à 50.000F, voire plus. Alors n’en parlons même pas pour les deux pièces, trois pièces et plus. Autant dire que 20.000F d’augmentation d’indemnité après 20 ans c’est vraiment insignifiant !

- Deuxièmement, la revalorisation de l’allocation familiale qui, pour la première fois depuis 1960, passe de 2 500 F CFA à 7 500 F CFA par mois et par enfant. C’est-à-dire 5000 F en plus, après plus de 60 ans de blocage ! Depuis lors, même le gbofloto du matin des tout-petits est passé de 5 F l’unité à 100 F. Ne parlons même pas des frais de scolarité et des soins de santé !

- Troisièmement, l’instauration d’une prime exceptionnelle de fin d’année, représentant « un tiers (1/3) du salaire mensuel indiciaire de base du mois de décembre ». Quand on sait ce que représente le salaire de base de la majorité des petits fonctionnaires, c’est plus que dérisoire.

- Et enfin, les retraités du secteur public bénéficieront de la hausse de l’allocation familiale de 5000 F CFA par mois et par enfant. Pour ceux du secteur privé, les pensions de retraite augmenteront de 5%. Encore une misère !

Ce n’est pas avec ce genre d’augmentation que les petits fonctionnaires vont mener la grande vie. Bien au contraire, ils continueront de tirer le diable par la queue et de vivre dans des logements précaires comme de nombreux travailleurs du secteur privé.

Au lieu d’afficher à grands coups de publicité et de tambour médiatique les petites misères qui ont été accordées aux fonctionnaires, il aurait été plus amusant de voir placarder avec autant de bruit les salaires et les avantages des hauts fonctionnaires, ministres, députés et autres conseillers ou grands directeurs d’entreprises d’État ! Mais là-dessus, c’est plutôt motus et bouche cousue !


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal (format texte) : le pouvoir aux travailleurs (...) RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2022 RSSN°287 du 17 septembre 2022   ?