UATCI

MORT POUR ABANDON DE SOINS

LE QUOTIDIEN DES TRAVAILLEURS

Le 25 août dernier, un travailleur a été victime d’un accident de travail et est mort quelques jours après. Il était vigile et occupait un poste de nuit dans la commune de Cocody. Avec trois enfants à charge dans cette situation de vie chère et de bas salaires, il était contraint de faire deux boulots différents. La nuit il travaillait comme vigile et la journée il était manœuvre dans le bâtiment, deux activités pénibles et mal payées, Il y a laissé sa vie et ses trois gosses.

Ce jour-là, ils étaient deux travailleurs à faire monter des briques du sol au 3ème étage à l’aide d’une poulie de fortune dans un bâtiment en construction à Cocody-Blokauss. Avec le cumul de fatigue et de faim, il a trébuché et s’est retrouvé au sol depuis le troisième étage. Il a été transporté dans une infirmerie par ses collègues. Ensuite, on l’a aidé à rentrer à la maison à Abobo-Anokoua, dans un ravin à la limite de la forêt du banco. Le propriétaire du chantier ne s’est pas occupé de sa santé, il est décédé trois jours après.

La mort de notre collègue est comme une alerte sur notre situation précaire de travail, sur le coût des denrées alimentaires, du loyer et du transport qui ne cesse de grimper de jour en jour. Il faut une lutte générale de l’ensemble des travailleurs pour riposter aux attaques de nos exploiteurs.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal (format texte) : le pouvoir aux travailleurs (...) RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2022 RSSN°287 du 17 septembre 2022   ?