UATCI

UN AVERTISSEMENT À TOUS CEUX QUI NE MARCHENT PAS AU PAS

SÉNÉGAL

Le 9 novembre dernier, à la demande du gouvernement sénégalais, un juge a fait mettre en prison un journaliste (Pape Alé Niang) d’un média en ligne qui a eu l’indélicatesse de porter à la connaissance du public une information non autorisée par le pouvoir. Il a été inculpé de « divulgation d’informations non rendues publiques par l’autorité compétente de nature à nuire à la défense nationale, recel de documents administratifs et militaires, diffusion de fausses nouvelles de nature à jeter le discrédit sur les institutions publiques, etc. ».

Les syndicats de presse sénégalaise dénoncent cette attaque du pouvoir contre la presse qui le dérange. En effet, il se trouve que ce journaliste arrêté a eu le malheur d’apporter son soutien à Ousmane Sonko (actuellement le principal opposant du président sénégalais Macky Sall) lors de sa comparution devant le juge le 3 novembre dernier suite à une accusation de viol.

L’arrestation de Pape Alé Niang est un avertissement à tous les journalistes de la presse d’opposition et plus largement à tous ceux qui, journalistes ou pas, pourraient être considérés comme « menace à l’ordre public », c’est-à-dire les travailleurs mécontents des bas salaires, les habitants des quartiers populaires dont la situation s’empire avec la flambée des prix, les enseignants, les élèves et les étudiants dont les conditions de travail et d’études se dégradent d’année en année, les chômeurs, etc.

Le 18 novembre 2022 à Dakar, une manifestation de protestation contre l’arrestation du journaliste Pape Alé Niang pour « divulgation d’information non autorisée ».


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSJournal (format texte) : le pouvoir aux travailleurs RSSNuméros de l’année 2022 RSSNuméro 490 du 20 novemre 2022   ?