UATCI

CGGC : TROIS JOURS DE GRÈVE ! LE COMPTE N’Y EST TOUJOURS PAS !

LE QUOTIDIEN DES TRAVAILLEURS

La CGGC est une entreprise qui exerce dans le BTP. Elle est chargée de la réalisation d’une partie de la voie Y 4 appelée voie de contournement de la ville d’Abidjan.

Cela fait plusieurs mois que les salariés de cette entreprise revendiquent des arriérés de salaire non payés ainsi qu’une augmentation de salaire. La direction reconnait les arriérés à payer et promet de les régler mais cette promesse est restée sans lendemain. Et puis le 19 octobre, elle a mis fin au contrat d’un délégué en croyant que les travailleurs n’allaient rien dire. Mais dès lendemain, les travailleurs ont répondu à cette provocation par un arrêt de travail.

15 jours plus tard, c’est le délégué principal qui est à son tour renvoyé. Les travailleurs se sont réunis en assemblée et ont décidé d’arrêter le travail le lendemain, samedi. La grève a duré trois jours malgré la présence de la police et les menaces de renvoi et d’arrestation.

Au troisième jour, devant le refus de la direction de répondre à leurs revendications, les travailleurs ont barricadé toutes les entrées du chantier, interdisant aux petits chefs de sortir de leur bureau qui est en même temps leur dortoir.

La direction a une fois encore promis qu’elle va payer les rappels des salaires après vérification des calculs effectués par le syndicat des travailleurs. Les travailleurs continuent de se mobiliser car ils savent que la promesse d’un patron n’est que du vent tant qu’il n’y a pas de pression pour l’obliger à s’exécuter.


| Accueil du site | Espace privé |

     RSS fr RSSLe journal (format texte) : le pouvoir aux travailleurs (...) RSSCôte d’Ivoire, Numéros de l’année 2022 RSSN°289 du 19 novembre 2022   ?